Vous êtes ici : Accueil / Articles / Marie qui défait les noeuds

Archives

Août 2016 Mai 2016 Janvier 2016 Mars 2015 Juin 2013

Marie qui défait les noeuds

Partager cet article
Publié le Jeudi 5 Mars 2015
Marie qui défait les noeuds

Chaque jour pendant un neuvaine (9 jours)
Faites le signe de croix


Réciter l'acte de contrition, (demander pardon)
Mon Dieu, j'ai un très grand regret de vous avoir offensé, parce que vous êtes infiniment bon, infiniment aimable et que le péché vous déplait. Je prends la ferme intention (résolution), avec le secours de votre sainte grâce, de ne plus vous offenser et de faire pénitence.

Prier les trois premières dizaines du chapelet

Lire la méditation

Prier ensuite

Quand la pensée positive se gâte.


Avant de poursuivre sur le pouvoir incroyable de l'esprit et sur la façon dont ma recherche sur les cellules m'a amené à comprendre le fonctionnement des voies de communication entre le corps et l'esprit, je viens de clarifier ceci : je ne crois pas qu'une simple pensée positive mène invariablement à la guérison physique. Il est important pour notre santé et notre bien-être de canaliser l'énergie de l'esprit vers des pensées positives, et vivifiantes, et d'éliminer les constantes pensées négatives, qui sont débilitantes. Mais, et j'insiste fortement « MAIS », le seul fait de penser positivement n'a pas nécessairement d'effet sur nos vies ! En réalité, ceux chez qui la pensée positive ne réussit pas deviennent encore plus démunis face à la situation qu'ils croient sans issue, car ils pensent avoir épuisé tous les remèdes de l'esprit et du corps.

Ce que ces «décrocheurs» de la pensée positive n'ont pas compris, c'est que même si les subdivisions de l'esprit, le conscient et l'inconscient semblent séparés, elles sont interdépendantes. Le conscient est le créatif, celui qui peut créer les pensées positives. En revanche, l'inconscient est l'archivage d'actions-réactions mémorisées, archivage hérité de l'instinct et de l'expérience acquise. L'inconscient fonctionne uniquement par habitude. Il rejoue sans cesse les mêmes réactions comportementales aux signaux de la vie, et c'est déplorable ; combien de fois êtes-vous parti en guerre pour un détail aussi bête qu'un tube de dentifrice ouvert ? Comme, dès l'enfance, on vous a montré à soigneusement remettre le bouchon sur le tube, votre « esprit programmé » s'active et vous vous mettez automatiquement en colère en voyant le tube débouché. Ainsi, vous répétez tout bonnement le mécanisme d'action-réaction d'un programme comportemental stocké dans votre inconscient.

Sur le plan des capacités neurologiques, l'inconscient est des millions de fois plus puissant que le conscient. Si la volonté du conscient entre en conflit avec la programmation inconsciente, laquelle des deux l'emportera à votre avis ? Vous aurez beau vous répéter sans cesse l'affirmation positive que vous êtes digne d'être aimé, ou que votre tumeur cancéreuse se résorbera, si, dans l'enfance, on vous a constamment répété que vous étiez nul et maladif, ce message programmé dans votre inconscient minera vos efforts en vue de changer. Pensez seulement à la vitesse à laquelle votre résolution du Nouvel An, visant à moins manger, à fondu à l'odeur du gigot au four... mais il y a de l'espoir pour les personnes chez qui la pensée positive n'a pas réussi.... Nous verrons cela plus tard...

[Haut de Page]
<<< Michel OSCAR, Qui suis-je ?
La mémoire de l'eau >>>